[Libertinage] White Light/White Heat

Sortie du tunnel après une longue attente pour trouver LE bon amant, qui sera joueur sans exclure MrSirban, qui saura ne pas être collant et qui aura des envies assez proches des notres !
Samedi 1er octobre, j’ai rendez-vous à 14 heures chez mon amant L. . Le cocu est prié de m’y conduire, car il aura le droit d’assister à nos ébats et peut être d’y participer, si L. souhaite le récompenser. Comme convenu au téléphone la veille, je me prépare pour Lui, je porte comme il me l’a demandé des bas résilles, des talons aiguilles, un soutien-gorge et un string. Je laisse délibérément la porte de la salle-de-bain ouverte pour que mon cocu puisse me voir me préparer pour L. . Je n’omets pas de mettre mes deux bracelets-menottes.
 
01

Avant de se rendre chez L., nous allons au restaurant avec le cocu, un thaïlandais délicieux à une quinzaine de minutes de notre point de chute. Le service étant plus long que prévu, nous comprenons que nous serons en retard. J’espère me faire pardonner en lui envoyant ce petit cliché. Je m’absente ensuite quelques instants dans les cabinets pour mettre mon collier de chienne. C’est une surprise pour le cocu, qui ne s’y attend pas.

021

Nous sommes arrivés chez L. avec un quart d’heure de retard. C’est loin d’être dans nos habitudes et nous arrivons quelque peu gênés. Après avoir fait plus amples connaissances autour d’un café et d’un jus d’orange, le cocu s’absente quelques instants. A son retour, L. et moi commençons à nous découvrir avec nos mains au travers de nos vêtements. MrSirban s’est empressé de prendre cette photo.


03En attendant, je peux vous avouer que L. m’a fait une visite très privée de son appartement, que j’ai découvert à quatre pattes tenue en laisse, mais aussi dans différentes positions : en levrette sur le sol, debout sur la table et devant la glace de la salle-de-bain,  assise de face sur le lavabo, en face à face avec les jambes recroquevillées sur ma poitrine dans le salon, en levrette sur le lit avec son pied sur mon visage… C’était tout simplement extra, j’ai adoré, car L. a su être viril et prévenant à la fois. Certes, il m’a fessée jusqu’à m’en faire rougir les fesses, il m’a giflée et tirée les cheveux, il m’a frappé le visage et les seins avec son sexe, s’est servi de mes seins pour une branlette espagnole, mais il a toujours fait attention que cela me plaise, que les positions me soient confortables et agréables. Il a su intégrer le cocu dans le jeu. Il l’a promené en laisse, l’a humilié, lui a demandé de bien regarder ce qu’il ratait et comment il me baisait.

Je vous raconterai la suite dans un prochain message, lorsque j’aurai extrait quelques photos de la vidéo !

 
Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *